Perles et cendres, São Paulo

Tout est familier, je disais, mais j’en connais si peu pourtant. Tant d’espaces de sons de gestes à apprendre encore, à découvrir en arpentant les rues de cette ville immense.

São Paulo tourne la tête, certains lui vouent une haine absolue quand d’autres pour sa diversité et ses folies la chérissent pleinement.

Complexe et tentaculaire, elle est la ville des contrastes les plus absolus : 11 millions d’habitants, plus de 7000 au kilomètre carré. Des résidences luxueuses  aux piscines à chaque balcon, que veille attentivement une armée de gardiens devant les hautes grilles, des maisons faites de planches et de tôle, des centres commerciaux aux entrées vitrées et clinquantes, des immeubles sombres, humides et fatigués où s’entassent des familles perdues, des petits jardins coquets et de précieuses mansions, des tours immenses, des boutiques de 5 m², des résidences aux façades entièrement recouvertes de tags et graffitis…

La plus tapageuse richesse côtoie la pauvreté la plus sidérante, de belles femmes en tailleur Chanel derrière les vitres teintées des taxis ignorent les hordes de miséreux qui dans le centre mendient, les prunelles floues de ceux qui ont fait du crack leur unique salut. Plus loin, les commerçants japonais ou coréens de Bom Retiro croisent les hommes en guenille qui poussent leurs chariots remplis de bouteilles sales, filant jusqu’à Vila Madalena récupérer les canettes que des étudiants insouciants auront jetées au sol, dansant du soir à l’aube dans le rue du quartier festif.



a6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s