Mario de Alencar, 217

Voilà.  J’habite ici. Chaque jour le même chemin, et de nouvelles trouvailles. Les pavés glissants après les heures de pluie, les fruits qui mûrissent jour après jour, des visages peints qui ornent soudain une façade voisine, l’odeur de l’herbe fraîchement coupée, les rires des filles qui dansent sur le samba du Pau Brasil, les pleurs d’un nouveau-né, le rouge profond de la terre que l’on retourne sur le rond point minuscule, le parfum des grillades le dimanche….

Tout est calme, enfilade de rues rues tranquilles aux arbres épanouis : je réalise la chance que j’ai de vivre un temps ici.

az4a9 a15a8a13a3a12a11

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s