Les métamorphoses

L’hiver arrive, sous le zéro chutent les degrés et le souvenir de l’été sur ta peau s’émousse. Un matin, tu t’éveilles et la ville ne se ressemble plus. C’est blanc autour, blanc doux et silencieux, et ouvrant la fenêtre aux flocons qui virevoussent du ciel à la terre, lentement tu prends la mesure de ce monde nouveau.

La poudre assouplit les arêtes des toits, éclaircit l’horizon, feutre au petit matin le brouhaha des autos qui filent vers le centre. Bientôt, tu es aspirée par ce paysage de coton, tu veux marcher, rouler, danser dans les rues de ta ville devenue toute blanche.

On te donne des affaires que tu enfiles consciencieusement, et soudain tu n’es plus vraiment toi, te voilà être étrange, rond de plumes et de laine filée tu oscilles sans presse d’un pan de mur à l’autre.

Dehors tu deviens cosmonaute au ralenti sur une Lune d’opale, apprivoisant étonnée tout un chapelet de nouveaux gestes. Tu danses dans ce corps qui n’est plus le tien, ce corps à polir et à dompter, corps caillou corps montgolfière, flottant entre les continents de glace qui tracent leurs frontières glissantes sur l’asphalte secoué. Forures et replis du macadam usés deviennent sous le miroir gelé de périlleuses montagnes, entre lesquelles pas à pas tu essayes sinueusement d’évoluer.

Blanche, blanche, blanche ta ville, jardin lacté aux reflets d’argent dans la lumière crue des matins blafards. Tu tangues, twistes, gambilles dans ton costume trop grand, animal emprunté que l’on voit patiner cahin-chaos sur les trottoirs glacés. Et tu te réjouis en silence de la métamorphose du corps et du paysage, de ces transformations parallèles qui poussent dehors et dedans, s’empreignent, se répondent, synchronies lumineuses d’un monde que tu apprends.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s